INCERTAINS REGARDS

Section Théâtre Aix-Marseille Université


Hors-Série n°2 | Pratiques de la voix sur scène (2018)

lundi 9 avril 2018


de l’apprentissage à la performance vocale


Parution janvier 2018, sous la direction de Ana Wegner, Chloé Larmet et Marcus Borja

Télécharger le Bon de Commande

Faire entendre des voix
Préface de Chloé Larmet & Ana Wegner

Faire entendre des voix au creux d’une cacophonie ambiante, en publier les empreintes pour créer, peut-être, des vacuoles de silence rendant possible une réflexion sur les enjeux de la voix sur scène – depuis son apprentissage jusqu’à son écoute par le spectateur dans des dispositifs scéniques variés et complexes. Tels seraient les désirs qui motivent la publication de cet ouvrage faisant écho au colloque international « Pratiques de la voix sur scène : de l’apprentissage à la performance vocale » organisé en novembre 2015. Désir de mettre en écho pratique et théorie, de créer un espace libre de partage et d’échange, d’expérimentation, de prise de risque à partir de la notion de voix. Cette voix que nous envisageons non pas en tant que donnée brute, mais véritablement comme un élément inscrit dans une démarche pédagogique et artistique et dont la construction doit être interrogée dans son rapport à l’aboutissement (inachevé ?) que constitue la représentation théâtrale et sa perception par le spectateur. Loin de donner foi à un déterminisme, admettre un tel lien entre préparation de la voix et esthétique théâtrale ouvre au contraire un espace de création pour les artistes : la voix devient pour l’acteur comme pour le metteur en scène un outil artistique susceptible de véhiculer à lui seul une signification ; outil malléable pouvant même échapper à l’acteur. Les textes rassemblés ici se placent à l’écoute d’une telle voix pour témoigner de sa richesse et de sa complexité.


Table des matières


— Ana Wegner, Chloé Larmet : Avant-propos

La voix et le verbe | dramaturgies de la voix
— Jérémie Majorel : Voix spectrales Les Entreprises tremblées et Rester Vivant d’Yves-Noël Genod
— Pierre Longuenesse : Communauté rêvée vs collectif d’acteurs au travail. Dramaturgies de la voix de C. Marthaler et du Wooster Group dans Riesenbutzbach. Eine Dauerkolonie et Cry, Troyans
— Francesca Della Monica : Pour une dramaturgie de la voix

Incarnations de la parole
— Louis Dieuzayde : La sorcellerie verbale. Voir entre les mailles des mots et des sons
— Discussion avec Yann Boudaud menée par Christophe Triau : « Une forme de danse entre le silence et les mots » : le travail vocal avec Claude Régy
— Jean-François Dusigne : Le souffle de la parole, l’impulsion des textes

enjeux de transmission | pratiques croisées
— Kristin Linklater : Freeing the Natural Voice
— Pablo Jimenez : Transformation par le chant et la danse dans le travail de Maud Robart
— Entretien avec Maria Thais mené par Ana Wegner : La poétique vocale de la Cia Teatro Balagan
— Emma Pasquer : Du chant au dire – Technique vocale et transversalité dans la formation supérieure du comédien en France
— José Batista (Zebba) Dal Farra Martins : D’« expression vocale » à « poétiques du corps et de la voix ». Un témoignage
— Maria Isabel Setti : Déplacements – La parole en fugue

esthétiques de la voix l Dispositifs technologiques
— Yannick Butel : De la bouche mystique à la touche technique
— Helga Finter : De l’usage de la voix techniquement assistée sur scène
— Ary Giordani : Une installation pour la mémoire

Extrêmes de la voix
— Cristina De Simone : Voix en dérive. sur L’Anticoncept de Gil J Wolman
— Charles Feitosa : Esthétiques de la voix qui crie
— Arnaud Maïsetti : La voix d’Antonin Artaud. Et qui/aujourd’hui/dira/quoi ?